mobilemenu

Écouter son corps

Le corps humain donne tant de signaux d'une précision incroyable qu'il est impossible de les nommer. Apprendre à écouter les signaux de son corps est comme apprendre à marcher, c'est quelque chose d'inné qui ne demande qu'à se réveiller. C'est d'ailleurs à ce titre que je vous invite à lire mes description avec beaucoup de critique. Vous ne devez jamais analyser ou obéir aux signaux de votre corps, vous devez les écouter et les entendre pour ce qu'ils sont.

Une faim, une fringale, un manque

Beaucoup de gens ont de la difficulté à faire la différence entre la gourmandise et la faim. Pourtant, ce n'est pas du tout le même sentiment. Il faut aussi savoir interpréter les malaises et le sentiment d'urgence qui s'accroche à chaque envie.

Par exemple personnellement, l'envie des chips ou du chocolat augmente avec le stress mais c'est une envie criarde sur laquelle mon corps reste insatisfait. À l'opposé, à l'idée d'un smoothie vert le matin, je déborde d'envie à condition de faire un minimum d'exercice. Et parfois, j'ai une véritable envie pour le cacao du chocolat et je sens qu'il me fera du bien!

Beaucoup de gens ne ressentent pas bien leur besoins et certains n'y croient même pas! Pourtant, l'effet de satiété comme d'autres phénomènes sont si complexes qu'ils sont encore mal compris de la science. Il suffit aussi de transposer cette idée sur la douleur. Comment imaginer qu'une douleur causée par une engelure, une brûlure, une coupure, un coup de marteau, un mal de ventre et une piqûre de guêpe aient quoi que ce soit en commun hormis qu'elles soient toutes désagréables? Le corps est un organisme incroyablement précis.

La mémoire biologique

Votre corps garde une mémoire précise de vos expériences de vie. Si vous avez déjà été malade en mangeant des noix, il est très probable que votre corps vous le rappellera en recréant des nausées si vous tentez à nouveau l'expérience. Il faut savoir tirer profit de cette intelligence si incroyable car elle saura vous guider si certains aliments ne vous conviennent pas ou s'ils doivent être consommés avec modération, temporairement ou tout le temps.

C'est aussi cette mémoire qui peut vous permettre d'anticiper des problèmes que vous occasionnent certains aliments. Elle peut modifier le goût des aliments que vous mangez, vous faisant croire qu'une pomme n'est pas fraîche alors qu'elle l'est. Ne tentez pas de rationaliser pour contredire ce que vous dit votre corps. Écoutez-le et prenez votre décision!

La glycémie

Un exemple où cette mémoire peut être mise à profit est la glycémie. Beaucoup de gens ont parfois des rages de sucres et de pâtes qui sont liés à une glycémie instable, un problème proche du diabète. Si le taux de sucre descend trop bas dans le sang, le corps nous envoie une envie extrêmement spécialisée, un goût urgent de sucre, de spaghetti et de pain.

Le problème est que si la glycémie est instable, c'est parce que le pancréas a de la difficulté à équilibrer le sucre dans le corps avec l'insuline. Ce qui signifie qu'en mangeant du sucre, on crée une deuxième vague de déséquilibre qui surcharge encore plus le pancréas.

Pourquoi le corps demande-il du sucre alors? Parce qu'il n'a pas de meilleur compromis. Par contre, si ce n'est pas la première fois que le problème survient et que le fait de manger du sucre occasionne des symptômes, la mémoire biologique pourrait aussi ajouter un malaise la prochaine fois, laissant à la fois un dégoût et une envie de sucre.

En poussant un peu plus loin, il est possible de se concentrer à trouver des aliments qui réduisent ce malaise à long terme. C'est ce qui m'est arrivé avec les smoothies verts, les algues et le jus d'herbe de blé. Après des mois où j'ai été intolérant au miel et aux pâtes alimentaires, un matin le problème était réglé et je pouvais à nouveau en manger sans ressentir le moindre malaise! Je suis certain que l'abus suffirait à recréer le problème avec autant de temps qu'il m'en a pris pour le résoudre, il suffit de garder de bonnes habitudes.

Les malaises de la détox

Plus difficile encore! Si vous entrevoyez d'améliorer votre santé avec un menu végé cru, la détox est l'épreuve la plus contradictoire lorsqu'il est question d'écouter son corps car il peut être très difficile de différencier un aliment qui provoque des symptômes parce qu'il soumet le corps à d'intenses exercices d'un aliment qui provoque des symptômes parce qu'il est nuisible.

Cela est particulièrement vrai avec le jus d'herbe de blé. Beaucoup d'intrépides qui en font l'essai rapportent des symptômes divers, de l'allergie sur la peau aux migraines. La plupart du temps, ces symptômes disparaissent en même temps que des bénéfices sur la santé font leur apparition lorsque la consommation est prolongée. Mais comment savoir dans ces conditions s'il est bon de continuer ou non?

À cette question je n'ai aucune réponse magique. Rester très alerte et observateur de son état de santé est sans aucun doute un point crucial. Si les symptômes qui accompagnent un aliment persistent, il est préférable d'arrêter. Si au contraire les symptômes disparaissent ou changent avec le temps, il peut être intéressant de continuer si vous sentez des bénéfices.

Il en revient à vous de peser le pour et le contre, et d'écouter votre corps. 
Dernière modification le : 2015-03-30

Pages récentes

2015-05-11Le wakame (alaria)Le wakame (ou l'alaria) est une algue riche, tendre et délic
2015-04-26Recette de TempehLe tempeh est une fermentation indonésienne très singulière
2013-05-09Salade du printemps au pissenlitLe pissenlit est une verdure printanière abondante et audaci
2013-03-11Recette de Brownies cruUne super recette contenant des super calories , autrement d
2013-03-02Recette de Tartinade au chocolatFaire sa propre tartinade chocolatée, un vrai jeu d'enfant.
2013-03-01Recette de Salade de kale masséLe kale en salade que l'on agrémente de jolis ingrédients, s